LE POUVOIR D’ACHAT DES FRANÇAIS.

LE POUVOIR D’ACHAT,

LA HAUSSE DES PRIX,

L’INFLATION ET LES

DIVIDENDES.

Après la crise de 2020, le rebond de 2021 dépasse les espérances. Il affiche ainsi 7% de croissance et porte l’économie française à un niveau supérieur à l’état d’avant crise souligne l’INSEE. De son côté, le SMIC augmente de 3% en janvier 2022. Il se fixe alors à 1.269 euros net pour 35h contre 1.230 euros en janvier 2021. Cependant dès fin novembre 2021, 8 Français sur 10 ont plutôt le sentiment que leur pouvoir d’achat se dégradent depuis les 12 derniers mois.

Le pouvoir d’achat des Français, le niveau de vie progresse.

Cependant, depuis 2017 à 2021, les revenus des Français progressent de 8%. Ainsi selon le ministère de l’Économie, toutes les couches de population gagnent en niveau de vie. Ainsi donc, les 10% les plus modestes enregistrent une hausse de 4% quand les 10% les plus riches, atteignent 2%. Enfin, pour les autres, les gains oscillent entre 1,8% et 2,6%.

Néanmoins à ce 18 février 2022, le taux de croissance se porte désormais à +3,2%. Donc de toute évidence, la conjoncture économique est en mouvement.

La sauvegarde des emplois.

La France s’en est mieux tirée que les autres pendant la, pandémie du Covid-19. Déclare d’ailleurs, Paul Krugman, Prix Nobel d’économie, dans une tribune publiée le 14 janvier 2022 par le New York Times. Toutefois, rappelons que c’est la politique gouvernemental du quoi qu’il en coûte qui est la source de cette performance. Ainsi avec les 60 milliards d’euros de dépenses en 2021, le déficit public se porte dorénavant à près de 7% du produit intérieur brut, PIB. Et la France préserve dès lors à la fois le revenu des ménages et la situation financière de ses entreprises.

Le pouvoir d’achat des Français, la contraction du reste à vivre des familles.

En 2021, pour 83% des Français le pouvoir d’achat fait partie de leurs premiers sujet de préoccupation selon une étude PGC-FLS de Kantar France.

L’INSEE confirme effectivement en décembre 2021 la croissance du taux d’inflation à 2,8%. Certes c’est 2,8% sur l’ensemble du panier de la consommation des Français mais l’énergie augmente de 18%. Et au sein de l’énergie, le gaz surchauffe à 50%. D’ailleurs, nous évaluons notre niveau de vie et notre pouvoir d’achat, sur la base de ce qui nous reste après les dépenses contraintes. Donc, en fait, ce sont des postes de dépenses très sensibles et qui touchent beaucoup plus les familles modestes que les ménages aisés, qui sont en action.

C’est clair, le reste à vivre, notamment pour les familles les plus modestes, se contracte et donc on le vit particulièrement mal. Notre ressenti dépasse de beaucoup la réalité du chiffre, qui n’est que de 2,8%. Philippe Moati, Professeur d’économie à l’université de Paris, cofondateur de l’ObSoCo, l’observatoire société et consommation.

PGC-FLS est le marché des produits de grande consommation et du frais libre-service. Et Kantar est un leader mondial de la data, des études et du conseil.

Les prix des carburants s’envolent.

Le litre de gazole est aujourd’hui à 1,67€, contre 1,31€ en janvier dernier, selon les chiffres du ministère de la Transition Ecologique.

Donc une augmentation de 24% en un an. Effectivement, en mars 2020, ces prix s’effondrent à cause des confinements et des restrictions de déplacements. Mais depuis 2021, les hausses sont bien réelles et dépassent les niveaux d’avant crise. Par conséquent, les hausses des prix de l’énergie continuent de propulser l’indice des prix à la consommation vers des sommets.

Le pouvoir d’achat des Français, la flambée du prix du gaz.

D’autre part, le gouvernement gèle les prix du gaz devant sa hausse brutale depuis 2021. Autrement, nous serions face à des taux supérieurs de 38% à ceux d’octobre 2021. Car nous composons désormais avec une réduction de la production du gaz européen. Pour mémoire, il faut remonter aux années 2005- 2012 pour voir une hausse de cette ampleur.

Augmentation des prix des produits alimentaires de premières nécessité.

Enfin selon l’INSEE, les prix des produits alimentaires subissent une inflation de 2,2% de septembre 2019 à septembre 2021. Et plus en détail, les prix des fruits et légumes affichent une hausse de 9% depuis fin 2019. En effet, les aléas climatiques de 2021, les gels, les sécheresses et les inondations déstabilisent intégralement les différents équilibres entre mes offres et les demandes.

Par ailleurs, toujours selon l’INSEE, l’augmentation générale de 2,8% des prix sur l’année 2021, résulte de la hausse des prix de l’énergie et des produits manufacturés

Le pouvoir d’achat des Français, au-delà des chiffres, les réalités des salaires.

Effectivement, l’Observatoire Français des Conjonctures Économiques, OFCE, établit le gain moyen de pouvoir d’achat par an et par unité de consommation à 334€ pour la période 2018-2022 contre 76€ par an en 2016. Et nous parlons bien de moyennes. Car un gain de 334€ sur un SMIC ne revêt pas les mêmes caractéristiques que sur un salaire de 5.000€. Et de toute évidence, c’est ce qui explique vraisemblablement le ressenti entre les chiffres globaux et le vécu d’un grand nombre de Français.

SMIC Salaire Minimum Interprofessionnel de Croissance.

Des fins de mois difficiles pour les achats essentiels.

L’inflation qui a cours grève sérieusement le budget de consommation des Familles. Ainsi selon le sondage du 3 février 2022 Elabe pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne, une majorité de Français reconnaissent connaître des fins de mois délicates, depuis l’automne 2021. En effet 59% de Français estiment une augmentation de leurs dépenses des trois postes essentiels tels que se chauffer, se nourrir et se déplacer.

Le pouvoir d’achat des Français, développement de tendances alternatives.

L’inflation et sa résultante sur les prix des produits de consommations poussent les marques à trouver des solutions pour rester attractives et compétitives. Ainsi se développent :

  • les Marques De Distributeurs, les MDD
  • le segment Bio accuse -4% de recul au profit des produits locaux de saison ;
  • le vrac touche 40% des foyers en 2021,
  • le hard discount connaît un regain d’intérêt, les solderies type Action, Noz bondissent leurs ventes de PGC-FLS de +39%
L’épargne des Français.

L’épargne des Français augmente entre 2019 et 2022 de 175 milliards d’euros. Cette même population, capable d’épargner investit 10% de son revenu disponible dans des achats dans l’immobilier. Et de fait contribue à 15,8% à la croissance. Toujours est il que les Français dispose d’un trésor de guerre qui tarde à trouver les postes de dépenses.

Le pouvoir d’achat des Français, la bonne santé du marché du travail.

Le taux d’emploi atteint 67,5%. Du jamais-vu en France depuis 1975.

Les revenus du travail ont augmenté. Dans le contexte actuel, c’est précieux. La dynamique des revenus permet de compenser un peu l’inflation. M. Stéphane Colliac, économiste senior France chez BNP Paribas.

Le taux de chômage est en forte baisse depuis quatrième trimestre 2021, -0,6 point par rapport au trimestre précédent. Et selon les chiffres de l’INSEE du 18 février 2022, il est désormais à 7,4% de la population active en France hors Mayotte.

Donc, le nombre de chômeurs au sens du Bureau International du Travail, BIT atteint 2,2 millions de personnes, soit 189 000 personnes de moins sur le trimestre. Au passage, il faut remarquer que son niveau du jour est inférieur à son niveau d’avant crise.

Rapide typologie du marché de l’emploi.

Les jeunes impriment leur dynamisme au marché du travail. Car le taux de chômage des jeunes diminue fortement de -3,6 points pour s’établir à 15,9% de la population active. D’ailleurs pour retrouver ces chiffres il faut assurément remonter à la fin des années 1980 et 1990.

D’autre part, le taux de chômage diminue de -0,3 point pour les 2549 ans, à 6,8% et reste stable pour les 50 ans et plus à 5,8%. Et enfin, la baisse est plus significative chez les femmes, -0,8 point à 7,3% que chez les hommes, -0,4 point à 7,5%.

Le pouvoir d’achat des Français, les investissements des actionnaires français.

Les résultats financiers des différents groupes affichent des profits exceptionnels. Du Crédit agricole en passant par Thalès et Sanofi, c’est entre 54 et 55 milliards d’euros qui attendent leurs répartitions entre les actionnaires.

Des dividendes à profusion dans les grandes entreprises.

Les actionnaires des 1 200 plus grandes entreprises mondiales se répartissent 1 460 milliards de dollars en 2021. Manifestement, les bénéfices des entreprises sont exceptionnels et excellents. Par ailleurs la reprise est mondiale, et les grandes entreprises sont en bonne santé. Le meilleur reste à venir dans la mesure où la demande est plus que réelle et les coûts des matières premières s’envolent. On a observé que dans ces secteurs il y avait une hausse des prix, donc hausse des rentrées, donc possibilités de verser plus aux actionnaires, Christopher Dembik, chef économique Saxo Banque.

Ok de-MEDEIROS

SOURCEShttps://news.google.com/search?for=le+pouvoir+d%27achat+des+fran%C3%A7ais+en+2021&hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr, https://www.lsa-conso.fr/bilan-2021-kantar,403466, https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/prix-des-carburants/pouvoir-d-achat-le-reste-a-vivre-notamment-pour-les-familles-les-plus-modestes-se-contracte-selon-un-professeur-d-economie_4933799.html, https://www.cnews.fr/conso/2022-01-24/pouvoir-dachat-visualisez-la-hausse-des-prix-en-plusieurs-indicateurs-1174507, https://www.latribune.fr/economie/france/pouvoir-d-achat-a-l-approche-de-la-presidentielle-cette-colere-francaise-qui-monte-qui-monte-904152.html, https://www.lemonde.fr/economie/article/2022/01/28/croissance-francaise-apres-le-rebond-de-2021-des-interrogations-sur-2022_6111351_3234.html, https://www.lefigaro.fr/vox/economie/sebastien-laye-comment-ameliorer-le-pouvoir-d-achat-des-francais-20220125, https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/pouvoir-d-achat-au-dela-des-chiffres-une-dure-realite, https://www.francetransactions.com/actus/actualites-socio-economiques/budget-pouvoir-d-achat-59-des-francais-font-face-a-des-fins-de-mois-difficiles.html, https://www.francetvinfo.fr/economie/entreprises/grandes-entreprises-pluie-de-dividendes-pour-les-actionnaires-en-2021_4964454.html, https://www.journaldunet.com/patrimoine/finances-personnelles/1509335-inflation-hausse-des-taux-quelles-consequences-pour-vos-finances/, https://www.capital.fr/economie-politique/linsee-annonce-une-acceleration-de-linflation-dans-les-prochains-mois-1427929, https://www.equinoxmagazine.fr/2022/02/14/vie-moins-chere-en-espagne/, https://www.msn.com/fr-fr/finance/other/forte-baisse-du-taux-de-ch%C3%B4mage-bruno-le-maire-vante-une-grande-victoire-fran%C3%A7aise/ar-AAU1497?ocid=BingNewsSearch