PAYER LES MARQUES EN CRYPTOMONNAIE DANS LE MÉTAVERS.

LES ENTREPRISES OFFRENT

L’EXPÉRIENCE CLIENT 3D.

Selon un rapport de McKinsey, le métavers représente une opportunité de 5.000 milliards de dollars. Et le rapport évalue l’impact du secteur de l’e-commerce entre 2.000 et 2600 milliards d’ici 2030. Le Métavers est le successeur de l’Internet mobile. Mark Zuckerberg, fondateur et CEO, Chief Executive Officer, PDG de Meta. Ainsi, du 15 au 18 juin 2022 dernier lors de l’événement VivaTech, c’est la réalité virtuelle qui occupe l’essentiel des intérêts des participants. D’ailleurs, chaque entreprise veut son bout de métavers. Est-ce alors un gage de survie pour les marques que de d’acquérir sa parcelle virtuelle ? Doit on s’attendre à une expérience utilisateur optimale ?

Payer les marques en cryptomonnaie dans le Métavers, le Boom immobilier.

Philip Rosedale, fondateur de Second Life déclare, La valeur de l’immobilier virtuel, qui n’est pas nulle sur le long terme, est certainement gonflée en ce moment par la frénésie suscitée par les métavers. Effectivement, la ruée des marques vers le métavers s’ensuit d’un boom immobilier virtuel. En effet, la parcelle sur The Sandbox coûte 12.000 dollars. Et les prix ne cessent de monter.

Le principe du Métavers.

Dans un métavers, le but est de pouvoir faire exactement la même chose que dans la vraie vie : faire du shopping, visiter un appartement, une école, un musée, aller sur les réseaux sociaux… À la différence que vous évoluez dans un monde virtuel avec un avatar, comme dans un jeu vidéo… À mon avis, toutes les entreprises vont s’y mettre, même celles qui ne le veulent pas. Parce que c’est toujours le marché qui décide. Si le consommateur exige ce type d’expérience enrichie, on sera obligé de lui fournir. Ridouan Abagri, Fondateur et directeur du Metaverse College, Paris. Cette école s’ouvre en septembre 2022.

Payer les marques en cryptomonnaie dans le Métavers, la duplication virtuelle.

Avec la technologie des jumeaux numériques, on crée le double virtuel d’un client, d’un bureau de travail, d’un magasin ou encore d’une maison. Ainsi, on établit la transparence entre les mondes physique et virtuel. Dans le cadre d’un magasin, les consommateurs peuvent alors visualiser et interagir avec les produits. Et sans quitter leur canapé, tester les produits grâce à la réalité augmentée. Avant de les acquérir physiquement. Par conséquent, les entreprises réduisent largement leurs taux de retour et améliorent l’expérience client.

Une véritable vie parallèle.

D’une part, le métavers est une sorte d’extension des technologies de la réalité étendue et de la réalité mixte. Et d’autre part, il interopérabilise ces technologies avec les réseaux sociaux, le livestreaming, les plateformes de jeux et les cryptomonnaies. Ainsi, le métavers crée un monde 3D hyper connecté et persistant. Au final, le métavers apporte une nouvelle dimension à l’expérience en ligne. En définitive, le métavers associe plus fidèlement les interactions en ligne avec les expressions des vraies émotions de l’expérience physique. Il a donc pour vocation d’offrir un nouveau lieu où les consommateurs et les marques peuvent travailler, apprendre, se divertir, faire des achats. et créer un Internet incarné. 

Ils peuvent y faire des achats sécurisés et instantanés en cryptomonnaies. Et les créanciers reçoivent simultanément le montant de la transaction en monnaie fiat, contre un pourcentage de frais par transaction.

Payer les marques en cryptomonnaie dans le Métavers, les solutions numériques.

Selon les prévisions d’Insider Intelligence, aux États-Unis, 33,7 millions de personnes détiendront la cryptographie fin 2022, soit 12,8% de la population. Aujourd’hui, on peut directement acheter certains produits avec de la cryptomonnaie :

  • Un café Starbucks via le portefeuille numérique Bakkt sur l’application Starbucks.
  • Des cartes-cadeaux pour des marques telles qu’Amazon, Xbox, Steam, Nike, Uber
  • Du matériel informatique, un ordinateur portable, un smartphone sur Newegg.
  • Des jeux vidéos chez Steam, PlayStation ou Xbox ou sur des sites web comme Joltfun ou Keys4Coins etc.
Vers une banalisation des crystonommaies.

La popularité des cryptos ne cessent de grimper. Ainsi, 75% des retailers prévoient d’accepter les paiements en cryptomonnaie d’ici deux ans. Et ceci élargit d’autant le spectre des produits et services accessibles via la crypto, à savoir :

  • Les courses hebdomadaires dans 300 commerces en France qui autorisent l’utilisation de Bitcoins comme moyen de paiement. En l’occurrence les 20 commerçants du Grand Cerf à Paris.
  • Les abonnements, directement en Bitcoins, BTC ou via des cartes-cadeaux pour un abonnement Netflix.
  • Des billets d’avion sur les sites web tel que Travala, AlternativeAirlines, AirBaltic etc. D’autre part, la compagnie aérienne Emirates Airlines déclare son intention d’utiliser le Bitcoin, BTC comme moyen de paiement.
Payer les marques en cryptomonnaie dans le Métavers, d’autres entreprises acceptent la Crypto en France.

Depuis 2014, Microsoft, Twitch et Overstock acceptent les paiements en Bitcoin et Bitcoin Cash. Cependant, ce service est uniquement disponible sur la boutique en ligne du Xbox Store de Microsoft. De son côté, Twitch active ainsi l’option de l’envoi des dons via StreamLabs en Bitcoin, Ethereum, Bitcoin Cash, Litecoin et XRP. Enfin, Overstock est un magasin de meuble. Et c’est son partenaire économique Coinbase qui offre son service Bitcoin.

Et la liste continue.

Shopify accepte les paiements en cryptomonnaies par le biais de BitPay, Coinbase Commerce et CoinPayments.net.

Le géant des jeux vidéos, Playstation accepte aussi les paiements en Bitcoin. En plus, les abonnements Playstation Plus donnent accès à plus de 100 cryptomonnaies. Dont, BTC, ETH, SOL, DOGE, ADA etc. Enfin avec BTC Wine, les particuliers peuvent acheter du vin avec leurs actifs de cryptomonnaie.

Payer les marques en cryptomonnaie dans le Métavers, le tourisme s’en mêle.

Par ailleurs, le site de voyage Travala accepte plus de 60 cryptomonnaies et plusieurs cartes bancaires d’échanges tels que Binance ou Crypto.com etc.

Les cartes bancaires disponibles.

La conversion de la cryptomonnaie en monnaie fiduciaire déclenche une taxe. Et en France, elle est imposable au taux des plus-values. Avec le développement de la fintech et l’adoption croissante de la cryptomonnaie sur le marché, se déploienr les carte de débit à échelle européenne. Ainsi, avons- nous pléthore de cartes. À savoir les cartes de débit Binance, Crypto.com, Coinbase, Wirex, Crypto Pay, AQRU, BitPanda etc.

La vision d’Amazon.

Nous ne sommes probablement pas sur le point d’ajouter la crypto comme moyen de paiement sur Amazon, mais je pense qu’avec le temps, vous verrez la crypto devenir plus importante. Déclare Andy Jassy, successeur à Jeff Bezos à la tête du géant américain Amazon. Lors de son interview avec CNBC le 14 avril 2022 dernier.

Payer les marques en cryptomonnaie dans le Métavers et dans le luxe.

La maison de luxe Gucci, du groupe Kering permet à sa clientèle de payer ses achats en cryptomonnaies à la fin mai 2022. Dans un premier temps, il s’agit de développer le service uniquement aux États-Unis. Ainsi, la marque peut se focaliser sur les magasins des grandes villes comme, New York, Los Angles, Atlanta, Miami et Las Vegas. Gucci accepte une dizaine de cryptomonnaies dont le Bitcoin, l’Ethereum, le Shiba Inu, le Dogecoin etc. Néanmoins, outre Gucci d’autres maisons de luxe sont présentes sur ce segment, Philip Plein , Off-White, Balenciaga etc.

Komla Enyonam de-MEDEIROS

SOURCES : https://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/1511943-le-metavers-nouvelle-frontiere-pour-la-grande-distribution/,

https://fr.beincrypto.com/affaires/82052/pourquoi-shopping-web3-revolution-acheteurs-commercants/, https://www.presse-citron.net/mark-zuckerberg-annonce-larrivee-des-nft-sur-instagram/, https://cryptonaute.fr/paiements-cryptos-shopify/, https://geeko.lesoir.be/2022/04/20/les-americains-utilisent-de-plus-en-plus-des-cryptos-pour-payer-leurs-achats/, https://www.forbes.fr/technologie/comment-les-marques-doivent-aborder-le-metavers/, https://www.finyear.com/La-democratisation-des-crypto-monnaies-pour-acheter-en-ligne_a46860.html, https://www.cnetfrance.fr/news/le-geant-de-la-mode-gucci-acceptera-bientot-les-paiement-en-cryptomonnaies-39941691.htm, https://www.lesnumeriques.com/pro/amazon-les-paiements-en-crypto-ne-sont-pas-une-priorite-pour-le-successeur-de-jeff-bezos-n180815.html, https://cryptoast.fr/watches-world-achat-montres-luxe-cryptomonnaies/, https://www.cointribune.com/guides-crypto/tout-savoir-sur-bitcoin-btc/neuf-choses-que-vous-pouvez-acheter-avec-du-bitcoin-btc/, https://www.cointribune.com/blockchain/ecosysteme/la-creation-de-contenus-entre-dans-une-nouvelle-dimension-grace-a-lutilisation-des-nft/, https://fr.beincrypto.com/apprendre/boutiques-francaises-peut-maintenant-payer-en-cryptomonnaies/, https://www.relationclientmag.fr/Thematique/gouvernance-1253/veille-tribune-2146/Breves/Le-metavers-nouvel-eldorado-du-retail-372424.htm, https://cryptoast.fr/shopify-vente-nft-ecommerce/, https://www.cointribune.com/analyses/investissements/une-maison-achetee-en-bitcoins-btc-pour-la-premiere-fois-dans-le-kentucky/, https://www.emarketer.com/content/customers-want-pay-with-their-crypto , https://www.mindfintech.fr/services-bancaires/paiements/aude-vicaire-market-pay-pour-simposer-le-paiement-en-cryptoactifs-doit-etre-capble-de-rivaliser-avec-la-rapidite-dun-visa/, https://www.lesechos.fr/tech-medias/hightech/pourquoi-les-entreprises-craquent-pour-le-metavers-1415704, https://www.lejournaldesentreprises.com/france/article/toutes-les-entreprises-seront-dans-le-metavers-2038850, https://www.euractiv.fr/section/economie/news/les-entreprises-francaises-se-tiennent-pretes-a-faire-leur-entree-dans-le-metavers/, https://usbeketrica.com/fr/article/les-metavers-sont-ils-les-centres-commerciaux-du-futur