LE MÉTA-UNIVERS DE FACEBOOK.

UN JEU VIRTUEL OU UNE SECONDE LIFE EN LIGNE.

Depuis quelques années, Facebook est dans un projet futuriste, créer un métaverse, ou métavers ou encore méta-univers. Il s’agit ici d’un monde virtuel et persistant, accessible via un casque de réalité augmentée. En quelque sorte une seconde vie via un avatar. Une Second Life SL grandeur nature aux dimensions planétaires.

Facebook mais aussi Alibaba et Tencent sont chacun dans la construction de métaverse et investissent à tour de rôle plusieurs millions de dollars dans le game.

La technologie de 2021 est aux diapasons du méta-univers.

Pour des raisons de confidentialité YouTube a besoin de votre autorisation pour charger. Pour plus de détails, veuillez consulter nos Conditions Générales de Vente CGV.
J'accepte

Le marché actuel est assurément plus réceptif et plus mature qu’il y a 20 ans. Quasiment 90% des populations d’ Europe et des États-Unis ont l’outil informatique. Et ils disposent d’accès à l’Internet haut débit. D’autre part, la pandémie normalise et démocratise les relations humaines à distance. De plus, l’usage des monnaies virtuelles se banalisent et les cryptomonnaies Bitcoin ou Cardano etc. sont en surchauffe boursière. Tout semble donc propice à l’émergence des méta-univers.

Le pragmatisme dans l’enregistrement de valeur.

Néanmoins, l’enrichissement de valeur bénéficie rarement aux leaders. L’échec de Google dans les réseaux sociaux, de Facebook dans l’email ou dans la vente en ligne sont des exemples précis et clairs. La nature a horreur du vide. Et si ce ne sont pas les géants d’aujourd’hui qui implémentent définitivement l’écosystème du métavers, ils y investissent massivement outre mesure. Par conséquent, ils créent les conditions nécessaires à la convergence des services. Comprendre en l’espèce, comment faire converger dans un monde virtuel le jeu Fortnite, le travail Teams, l’e-commerce Alibaba, et les relations sociales Facebook ?

Le méta-univers de Facebook à la conquête du leadership culturel européen.

Ainsi depuis le 18 octobre 2021, le réseau social lance une campagne de recrutement de 10.000 profils collaborateurs européens, hautement qualifiés, des ingénieurs hautement qualifiés, des ingénieurs hautement spécialisés pour développer ce que le site décrit comme la plateforme informatique du futur.

Notons cependant que l’Union Européenne est la zone où la défense de la protection des données personnelles et la régulation de la vie privée sont parmi les plus strictes actives et manifestes au monde, à l’image du RGPD.

Facebook déclare qu’ aucune entreprise ne possédera et n’exploitera le métaverse, … comme Internet, sa caractéristique principale sera son ouverture et son interopérabilité.

Qu’est-ce-qu’ un métavers ?

C’est un méta-univers qui se repose sur la technologie de l’informatique. Il a une finalité économique donc dispose d’une monnaie locale qui génère des transactions et les bénéfices. Des émotions y ont cours car les participants ont un avatar interactif.

Effectivement, un métaverse est une sorte de futur Internet, où l’on ne navigue plus en deux dimensions, un méta-universréel et virtuel se fondent jusqu’à se confondre. Une vision de science-fiction déjà présente dans plusieurs jeux vidéo.

Le jeu continue toujours.

EVE Online est aujourd’hui le seul jeu qui propose un véritable univers persistant. Car, le jeu continue d’évoluer, même en l’absence du joueur lambda. Et chaque action de chaque joueur a une conséquence directe sur les autres joueurs et sur le monde du jeu. Surtout, tous les joueurs de la planète évoluent dans un seul et unique serveur commun.

Les apports de la planète Hollywood.

D’autre part, les potentielles sources d’inspiration pour le projet du méta-univers de Facebook revêtent d’ors et déjà la puissance du storytelling hollywoodien. On trouve alors des exemples aux travers des films de science-fiction comme Matrix ou Ready Player One de Steven Spielberg. Dans cette dernière les protagonistes enfilent ainsi des visières et des tenues haptiques pour rejoindre un monde hors du monde, l’ Oasis.

Les ressources technologiques du méta-univers de Facebook.

Ainsi progressivement, les écrans, les hologrammes, les casques de VR, réalité virtuelle et les lunettes de réalité augmentée fluidifient les déplacements d’univers virtuels en lieux physiques, comme des téléportations, selon Mark Zuckerberg.

J’ai toujours pensé que c’était le Graal des interactions sociales, détaille le boss de Facebook dans une interview à The Verge.

Du mobile first à l’immersion totale.

D’ailleurs, il en profite pour déplorer les limites du smartphone comme moyen de communication et d’accès aux espaces numériques. Le metaverse, c’est le successeur de l’internet mobile, affirme-t-il encore. En réalité, les nouvelles technologies permettent de franchir le cap de l’immersivité qui est la principale limite des anciennes expériences de méta-univers.

Le metaverse incarne l’avenir du réseau social Facebook.

Selon son fondateur, Mark Zuckerberg, Mon espoir, c’est que d’ici 5 ans environ (…) les gens nous perçoivent avant tout comme une entreprise du metaverse, déclare-t-il dans cet entretien au site spécialisé The Verge fin juillet 2021.

Les projections d’émergence de nouvelles technologies disruptives dans le méta-univers.

La nouvelle ambition du géant californien dépend de sa division de réalité virtuelle VR et de réalité augmentée, Facebook Reality Labs FRL. Andrew Bosworth dirige ce service. De même, il est aussi responsable des casques immersifs Oculus. On utilise uniquement à des fins de divertissement pour l’instant.

Le méta-univers de Facebook.

Dans ce cadre, Facebook précise assez rapidement que la construction de la plate-forme informatique du futur se fait en collaboration avec d’autres partenaires. À l’occasion des dix ans du réseau social, Mark Zuckerberg dans son exercice d’anticipation déclare qu’ au cours de la prochaine décennie, la technologie va nous permettre d’ouvrir de nouvelles voies pour capturer et communiquer de nouvelles formes d’expériences.

Une stratégie d’acquisition efficiente.

En mars 2014, Facebook rachète pour 2 milliards de dollars Oculus VR, une société américaine spécialisée dans les périphériques de réalité virtuelle. Et le 06 mai 2014, le directeur général d’Oculus VR, Brendan Iribe émet l’éventualité de s’appuyer sur le socle de la communauté de Facebook pour lancer un futur jeu en ligne massivement multijoueur MMO basé sur la réalité virtuelle lors de la conférence TechCrunch Disrupt à New York.

Le méta-univers Horizon de Facebook.

En août 2021, le site du réseau social donne des nouvelles du projet Horizon et montre une première déclinaison, Workrooms. C’est toute fois une alternative en réalité virtuelle à la visioconférence. En effet ce n’est qu’en 2019 que le réseau social Facebook dévoile Horizon, un concept d’univers social et ludique en réalité virtuelle.

Les joueurs d’aujourd’hui sont les consommateurs de demain. Le marché est opérationnel.

Force est alors de constater qu’Horizon produit assez rapidement des résultats tangibles. Et que Facebook peut s’appuyer sur prêt de 2 milliards d’usagers journaliers dont l’âge et le pouvoir d’achat les situent dans une cible économiquement rentable.