LE BOOM DU MARKETING D’INFLUENCE.

INNOVATIONS ET

TRANSFORMATIONS

DES RÉSEAUX SOCIAUX.

Les métiers du digital et le commerce online poursuivent leur progression. Un véritable boom qui traduit les mutations profondes qui impactent nos sociétés. Ainsi émerge le marketing d’influence, ou l’Influence Marketing, ou encore l’ Influencer Marketing. C’est alors une stratégie marketing qui s’appuie sur les pouvoirs d’attraction, d’influence et de persuasion d’un leader d’opinion sur le web, en l’occurrence les réseaux sociaux, pour promouvoir une marque.

Car l’avis des leaders d’opinion rectifie et optimise la visibilité et la crédibilité d’une marque. Ainsi la notoriété est de plus en plus l’élément clé pour diffuser un message percutant sur Internet et sur les réseaux sociaux.

Le boom du marketing d’influence.

Devant les exigences de légitimité, de tangibilité etc. des consommateurs des réseaux sociaux, les marques se rangent désormais sous l’authenticité des influenceurs et des leaders d’opinions pour exister. Car bien évidemment, la portée médiatique et l’influence sur l’acte d’achat de ces derniers ne sont plus à démontrer. De fait, le marketing d’influence est aujourd’hui crucial dans les stratégies marketing gagnantes.

Les plateformes se renouvellent pendant la crise.

Instagram, est la plate forme la plus populaire et TikTok dépasse YouTube sur le segment du marketing d’influence affirment Meltwater, leader dans la veille stratégique et Klear, la plateforme spécialisée dans le marketing d’influence.

Les trois dernières années impactent sérieusement le métier du Marketing Influence. Quand bien même que les créateurs de contenus et les marques publicitaires sont de plus en plus souples et agiles dans leurs collaborations. Autrement dit, les marques passent de la recherche de notoriété à un réel canal d’acquisition.

Le boom du marketing d’influence, la segmentations des plate formes.

Effectivement, les plate formes répondent à des objectifs différents et permettent de cibler des personnes différentes. Par conséquent, Youtube propose un champs d’action fertile à la notoriété sur un format plus ou moins adapté. Alors que Instagram, TikTok ou Snapchat accueillent des formats vidéos de plus en plus courts et divertissants. D’ailleurs ce sont des plate formes en mouvement. Au point de sans cesse innover le Marketing d’ Influence.

L’irruption de Twitch.

La plate formes Twitch présente deux caractéristiques essentielles au plein essor du marketing d’influence. D’abord elle accepte les publicités et le sponsoring. En effet la communauté Twitch adhère tout naturellement au parrainage de ses streamers stars par des marques. Car 84% des utilisateurs Twitch soutiennent pécuniairement les créateurs de la plate formes et 76% apprécient les marques qui accompagnent les streamers dans leur réussite. Le soutien est ainsi une partie essentielle de l’expérience Twitch.

Et ensuite, la plate forme ne permet que la diffusion de contenus vidéos en direct streaming. Fédérant ainsi des communautés soudées autours des streamers et des créateurs influenceurs. De toute évidence le boom de Twitch n’est qu’à ses prémices.

Le boom du marketing d’influence, quelques repères sur le digital en 2021.

Le live shopping, représente 5 à 10 millions d’euros en France. Cependant aux Etats-Unis, Chine, et Royaume-Uni les chiffres se mesurent en milliards. Néanmoins, le marché se développe fortement en France.

  • 66,7 milliards € de produits vendus en ligne en 2021.
  • La publicité digitale atteint 7,7 Mds euros en 2021 soit une croissance de +24%.
Le marketing d’influence en 2021.

4 milliards de personnes dans le monde utilisent les réseaux sociaux pour une durée moyenne de 2h et 30 mn par jour. En 2021, sur une consultation de 10 minutes des smartphones, 7 minutes se passent sur les applications sociales et les applications photo et vidéo.

Plus précisément, les consommateurs au quatrième trimestre 2021 passent collectivement environ 950 milliards d’heures sur des téléphones Android dans le monde entier. Et dans ce total, ils consacrent environ 650 milliards d’heures sur des produits sociaux/communication et photo/vidéo.

Le boom du marketing d’influence, le mobile-first transforme les habitudes de consommation.

Ainsi, selon les données App Annie sur l’état du mobile 2022, le temps mondial des consommateurs sur les apps sociales augmente de 35% entre le 4e trimestre 2018 et le 4e trimestre 2021. En définitive, les Internautes passent donc de 306 milliards d’heures à 412 milliards d’heures sur les applications sociales sur cette même période.

Le marketing d’influence et la planète digitale.

Les métiers du marketing d’influence sont au cœur de ce bourdonnement numérique.

Le marketing d’influence est désormais l’intermédiaire entre les marques et les influenceurs des réseaux sociaux légitimes et pertinents. À plus forte raison, la planète se digitalise. Et meilleurs sont les créateurs de contenus, meilleurs sont les consomm’acteurs. Et meilleure sera la créativité par conséquent la création des valeurs matérielles et immatérielles.

Le boom du marketing d’influence.

Les métiers du digital et du commerce online poursuivent leur progression. Un véritable boom qui traduit les mutations profondes qui impactent nos sociétés. Ainsi, le marché du travail et de l’emploi s’ajuste pour répondre à cette nouvelle demande. Et donc donner à chacun l’occasion d’accéder à un métier dynamique et passionnant.

Le Social Media Manager.

Le social media manager travaille soit dans une grande entreprise, ou soit dans une agence de communication et de marketing. Il est multi disciplinaires parce qu’il doit maîtriser l’analyse de données, la stratégie de marketing digital, différentes veilles et le management… Ainsi son rôle est d’assurer et maintenir l’image de la marque entreprise. Pour ce faire, il définit la stratégie social média :

  • il définit la cible et le positionnement,
  • détermine la ligne éditoriale,
  • Suit, mesure et analyse les résultats des stratégies mises en place, …

Le post est accessible à un bac+3 en communication, marketing ou métiers du numérique. Toutefois, l’exercice du management sur ce poste porte le niveau d’études à bac+5. Et les salaires sont entre 27.000 et 33.000 € brut par an.

Le Community Manager : animer sa communauté sur les réseaux sociaux.

D’une bonne culture web, le Community Manager maîtrise des réseaux sociaux et exécute les stratégies mises en place par le social media manager. Au quotidien, il s’assure de la présence d’une marque ou d’une entreprise sur les réseaux sociaux en animant une communauté d’internautes. Ainsi :

  • il publie des contenus sur les réseaux sociaux,
  • et assure la e-réputation de la marque.

En conséquence, le community manager fédère sa communauté autour de ses créations et de sa réactivité.

Le poste est accessible aptès un bac+2 ou bac+3. Les salaires se situent entre 23.000 et 30.000 €.

Le boom du marketing d’influence, le Brand Content Manager.

Ou Responsable de contenu marketing web, crée et gère des contenus numériques d’une entreprise. Le but de sa mission est de mettre en place une stratégie éditoriale afin d’établir une relation durable avec les consommateurs. Ainsi c’est un chef d’orchestre en collaboration directe avec les équipes de directeurs artistiques, social media manager, intégrateurs web, etc.

Ce poste est accessible via un master en université ou école de commerce, de communication ou de marketing. Cependant, les recruteurs apprécient une spécialisation en marketing digital ou e-commerce et quelques années d’expérience. Toutefois, le Brand content manager peut prétendre à 50.000 € brut annuel en début de carrière.

Le Directeur Digital Marketing.

Il pilote la stratégie numérique de son entreprise. Donc son but est d’améliorer la visibilité et les ventes de la marque entreprise. Il doit de ce fait suivre, évaluer, corriger et développer la stratégie élaborée. De même il doit analyser le trafic du site internet ou de l’application mobile.

Le Directeur digital marketing peut avoir des responsabilités managériales. Le poste est accessible avec un bac+5 en école de commerce, de marketing ou communication. Une spécialisation en e-commerce, en métiers du numérique ou marketing digital est un atout. Enfin, le revenu pour un junior peut varier entre 45.000 et 75.000 € brut par an selon l’expérience.

Le boom du marketing d’influence, l’Agent d’influenceur.
L’ Agent d’influenceurs représente des personnalités très en vogue sur le Web, en l’occurrence sur les réseaux sociaux. Or les influenceurs fédèrent autour d’eux des communautés cohérentes et qualifiées. Ainsi l’agent d’influenceurs met leur image au service des marques. En amont, il travaille avec l’influenceur sur l’élaboration de contenus conformes à son profil. D’autre part, il négocie les partenariats et accords commerciaux. Enfin, la rémunération de l’Agent d’Influenceur est fonction du degré de popularité et de la notoriété de l’influenceur. Donc, le salaire de l’agent d’influenceur dépend du nombre d’abonnés de l’influenceur et de son domaine de spécialisation.