LE E-COMMERCE ET LA LIVRAISON VERTE.

LE CLIENT SE FAIT LIVRER À

DOMICILE ET FAIT LE CHOIX

D’UNE LOGISTIQUE VERTE

Selon une enquête Metapack / Research Now, 27% des consommateurs affirment se préoccuper des coûts environnementaux de leurs achats en ligne. Aujourd’hui, plus de 30% des Français font des achats dans la mode d’occasion, selon Kantar. En effet, vos clients des générations Y et Z sont soucieuses de l’environnement et de leurs contributions au changement climatique. En plus de leurs exigences de personnalisation des services via des notifications, des créneaux horaires précis etc. ils consomment la livraison verte. Désormais, la logistique du dernier kilomètre est un enjeu et un avantage concurrentiels. Quels sont alors les arguments qui œuvrent pour l’efficience de la livraison verte ?

Le e-commerce et la livraison verte au point de retrait.

En effet, une étude du CSA pour le compte de Colissimo montre que la livraison hors domicile a un impact équivalent et parfois plus faible que la livraison à domicile. Car, selon le mode de transport que vous utilisez, la livraison en point de retrait peut se révéler moins vertueuse que la livraison à domicile. En effet, 52% de vos foyers utilisent un véhicule thermique pour récupérer le colis. L’étude permet de disposer de nombreuses données pour calculer de manière fiable le coût environnemental lié au déplacement du destinataire pour récupérer son colis. Confirme Virginie Garin, Chief Consulting Officer du département Service & Industry chez CSA.

La mesure de l’empreinte carbone.

En France, le nombre de livraisons de colis double entre 2017 et 2022. Et le défi de la décarbonation du ecommerce est colossal. Alors, les acteurs du ecommerce proposent des offres de livraison à domicile et hors domicile durables. De même, vous misez sur la formation. Ainsi, vous apportez à vos clients, les informations nécessaires pour éclairer leur choix du mode de leurs livraisons. Par conséquent, Colissimo en l’occurrence propose à ses clients ecommerçants un calculateur dans la Colissimo Box pour mesurer leur empreinte carbone.

Le e-commerce et la livraison verte quand les clients sont conscients des causes du changement climatique.

Descartes Systems Group est une entreprise de solutions logicielles pour les acteurs de la logistique. Et elle mène le 13 septembre 2022 dernier, une étude auprès des 8000 consommateurs, Français, Allemands, Danois, Finlandais, Norvégiens, Hollandais, Suédois, Anglais, Américains et Canadiens. D’après Descartes Systems Group, DSP, 54% des internautes acceptent de recevoir leur commande plus tard pour respecter les délais plus long d’une livraison écoresponsable.

Les pratiques vertueuses, responsables et tangibles.

Depuis cette année 2022, le Score Écologique La Poste aide les consommateurs dans leurs choix en faveur de pratiques vertueuses et responsables. En effet, La Poste développe son outil en association avec l’ADEME et le WWF. Car, « Après avoir répondu à un questionnaire, les clients obtiennent leur score et sont informés des moyens de l’améliorer en effectuant des choix plus favorables à l’environnement. Déclare Sandrine Neveu, experte RSE à La Poste.

Le e-commerce et la livraison verte comme une opportunité de croissance.

La principale erreur que font les enseignes aujourd’hui c’est de voir le concept de livraison durable comme un défi supplémentaire plutôt que comme une opportunité d’augmenter leurs parts de marché, tout en réduisant leurs coûts et en préservant l’environnement. Chris Jones, responsable Industrie et Services monde chez Descartes.

Le modèle de villes du quart d’heure.

Effectivement, l’universitaire Carlos Moreno propose ce concept selon lequel, tous les citoyens peuvent se procurer tout ce qui est essentiel à leur vie à quinze minutes à pied ou cinq minutes à vélo de chez eux. Bien évidemment, ce modèle urbain idéal est beaucoup plus concret sur le modèle des villes de Copenhague, Melbourne ou encore Ottawa.

Le e-commerce et la livraison verte, la logistique du dernier kilomètre.

En réalité, le sens de la démarche est aussi bien de décongestionner les villes, que d’atteindre des objectifs SMART. Ainsi, déjouer les embouteillages des gros camions de livraison par des modes de déplacement et de transport plus verts est une alternative écologique sérieuse. Par conséquent, la logistique du dernier kilomètre est un enjeu dans toutes les grandes villes. D’ailleurs, quelques grosses sociétés de logistique, comme Amazon ou UPS expérimentent la livraison à vélocargo actuellement.

L’hyper proximité et l’explosion du e-commerce.

Aujourd’hui, le quickcommerce et le commerce de proximité dynamisent les commerces locaux. Pendant que les ventes en ligne en 2021, représentent 129 milliards d’euros. Et sur les trois premiers mois de l’année 2022, le chiffre d’affaires du ecommerce monte à 32,5 milliards d’euros. De même, les activités des platesformes de transactions entre particuliers s’intensifient. De fait, le volume des livraisons explose. Donc, en définitive, le ecommerce développe sa capacité à devenir plus vertueux et moins émissif de carbone sur toute sa chaîne de logistique et de transport.

Le e-commerce et la livraison verte versus le quick-commerce et la livraison gratuite.

De plus en plus, le consommateur a tendance à commander en ligne et à se faire livrer ses courses. D’ailleurs, Les livraisons instantanées exercent une forte pression sur la livraison. Et, ils ont un impact important en matière d’émissions de CO2, d’usage de l’espace public et même, comme le soulignent les travaux de Lætitia Dablanc, de condition sociale de la livraison. Régine Brehier, membre permanent du CGEDD chez Ministère de la Transition écologique et solidaire, Paris et périphérie. CGEDD, Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable.

L’idée d’une taxe gouvernementale verte pour les livraisons de colis.

Depuis la pandémie du Covid-19, la livraison express à domicile explose. Et elle déclenche de suite, son corollaire des problèmes de pollutions écologiques urbaines et périurbaines des transports et des mobilités d’aujourd’hui et de demain. Ainsi, l’institution France Stratégie, organisme d’analyse de prospective rattaché à Matignon préconise d’instaurer une taxe verte sur les livraison. L’objectif de cette préconisation de France Stratégie est alors de responsabiliser les achats des clients du commerce numérique.

Le e-commerce et la livraison verte, taxe et optimisation.

Également, cette taxe est fonction de l’impact environnemental de chaque livraison, notamment en matière d’émission de CO2. Enfin, le rapport recommande de ne plus laisser les livraisons ultrarapide comme choix par défaut et de les faire payer plus cher aux clients. Car, plus les livraisons sont rapides et moins l’optimisation des trajets est efficiente.

Les réponses des géants du web.

Dans ses objectifs de bilan carbone neutre en 2040, la société américaine Amazon teste à Londres les vélos cargo. De même, aux Etats-Unis, la société UPS entreprend la même chose. En France, émerge alors un service de scootercargo. Et les vélocargo ou scootercargo envahissent les salons professionnels.

Le e-commerce et la livraison verte dans les Zones à Faibles Émission carbone.

Elles anticipent ainsi sur la législation qui rendra les Zones à Faibles Émission carbone, les ZFE, obligatoires dans les agglomérations de plus de 150 000 habitants à partir de 2025. En conséquence, l’agglomération de Cergy-Pontoise du Val-d’Oise en France entend définitivement rejoindre le programme national ColisActiv qui promeut le développement de la cyclologistique. Donc des vélos porteurs. D’ailleurs, les véhicules les plus polluants seront interdits de circulation dans ces zones des centrevilles.

Les véhicules de service autonome.

La Poste propose à ses facteurs, un véhicule électrique d’assistance, Carretta, qui les réapprovisionne lors de leurs tournées de distribution. Ce véhicule dispose également d’un espace de rangement réfrigéré qui peut accueillir les plateaux repas pour les personnes âgées isolées. D’ailleurs, Amazon teste le même type de technologie sur des chariots électriques pour accompagner les livreurs à pied.

Le e-commerce et la livraison verte pour agir sur l’impact écologique du milliard de colis annuel en France.

Concrètement, la fréquence des commandes en ligne endommage l’environnement. On recense 527 millions de transactions au premier trimestre 2022, soit +5% sur un an. L’étude souligne qu’ essentiellement, un milliard de colis se livrent par an à domicile.

En 2020, le volume des livraison explose.

Alors que le courrier s’effondre, La Poste titularise 1 700 facteurs en contrat à durée indéterminée, CDI, depuis la pandémie de Covid-19 et ses confinements. le marché du colis a, en 2020, progressé de trois années en une, estime l’opérateur.

Le e-commerce et la livraison verte, rapide et express.

Aujourd’hui, les consommateurs sont à la recherche de marques qui proposent la livraison le même jour. Dès lors, l’un des plus grands défis de la livraison le jour même est la disponibilité immédiate des produits sur des points de distribution plus proches des villes et des prospects et clients. Ainsi, les magasins physiques apparaissent comme des points de distribution et ont de plus en plus de stocks. D’ailleurs, ces magasins disposent également d’équipes de préparation de commandes, prêtes à relever le défi des livraisons rapides et express à domicile.

Des livraisons durables nécessaires.

La croissance continue du ecommerce entraîne le développement de la logistique ou encore de la supply chain. Néanmoins, le commerce de détail est responsable de plus de 50% des émissions de carbone de ce secteur. De plus, selon de récentes études, la croissance du ecommerce et son corollaire des livraisons entraîneront une nouvelle augmentation de 30% des émissions de carbone d’ici à 2030.

Le e-commerce et la livraison verte face aux réponses de la logistique.

L’ensemble des acteurs du secteur de la logistique cherchent donc des moyens d’atténuer voire de compenser leurs émissions de carbone. Car, et les exigences légales, mais surtout les attentes des consommateurs et des partenaires commerciaux sont pour une logistique durables. Pour ce faire, vous proposez des produits et services les plus innovants les uns que les autres. Ainsi, émergent, l’optimisation des trajets, les emballages durables, les véloscargo, les véhicules électriques, etc.

Les retours de commande.

En 2020, le taux de retours de commande en ligne s’élève à 70%. Et le coût d’un retour peut représenter jusqu’à 20% du coût total du produit. Or, chez La Poste, au plus fort des vagues de commandes en ligne, ce sont quatre millions de Colissimo par jour, sans compter les livraisons express de Chronopost qui sont sur les routes et dans les airs. Dans tous les cas, vous devez considérer que les retours de commande alourdissent la facture énergétique du ecommerce en général.

Le e-commerce et la livraison verte, l’économie collaborative au service de la logistique.

La livraison collaborative vous permet de rendre votre dernier kilomètre de livraison plus efficace. Vous répondez ainsi facilement aux fluctuations de la demande et aux besoins clients. Par ailleurs, avec ce modèle collaboratif, vous bénéficiez d’une grande communauté de livreurs particuliers présents partout en France. De ce fait, vous disposez d’assez d’éléments de flexibilité pour proposer un nombre illimité de livraisons par créneau horaire.

La congestion des réseaux routiers.

Alors, ces livreurs, qu’on appelle aussi les Shoppers effectuent des livraisons en fonction de leurs déplacements et de leur disponibilité. Ainsi, vos livraisons ne participent pas à la congestion des réseaux routiers. Donc, vous impactez vos émissions de carbone.

Le e-commerce et la livraison verte, une activité écolo pour un complément de revenus.

La livraison collaborative vous permet d’optimiser les déplacements, de réduire l’empreinte carbone liée à la logistique, et d’apporter un complément de revenus aux shoppers. Car, Le coût de l’énergie pousse clairement les gens à chercher des solutions pour rentabiliser leurs déplacements. Julien Lardé, cofondateur de Cocolis.

Komla Enyonam de-MEDEIROS.

Sources :

https://comarketing-news.fr/infographie-1-achat-sur-2-se-fait-aujourdhui-depuis-un-mobile/, https://www.fevad.com/le-social-commerce-votre-meilleur-allie-pour-convertir/, https://comarketing-news.fr/e-commerce-4-conseils-pour-booster-sa-presence-en-ligne/, https://www.blogdumoderateur.com/etude-m-commerce-2019/, https://lematin.ma/journal/2020/m-commerce-passe-depasser-e-commerce/346841.html, https://www.entreprendre.fr/business-mobile-e-commerce-m-commerce/, https://www.lsa-conso.fr/m-commerce-le-mobile-canal-roi-de-l-e-commerce-etude,244734, https://www.blogdumoderateur.com/explosion-marche-mobile-2020/, https://www.moneyvox.fr/carte-bancaire/actualites/84774/paiement-securise-sur-internet-comment-je-fais-sans-smartphone, https://viuz.com/2020/10/15/le-sans-contact-simpose-dans-les-nouvelles-habitudes-de-consommation-mobile/, https://www.ecommercemag.fr/Thematique/etudes-1273/Breves/La-carte-bancaire-reste-le-moyen-de-paiement-prefere-des-373248.htm#, https://www.quechoisir.org/actualite-applications-mobiles-2-millions-d-euros-d-amende-pour-google-n99788/, https://www.journalducm.com/comment-developper-son-activite-e-commerce-grace-au-paiement-mobile/, https://www.lsa-conso.fr/en-point-de-vente-le-mobile-est-un-formidable-outil-de-fidelisation-mmaf,236253, https://www.offremedia.com/un-1er-trimestre-2022-record-pour-les-telechargements-dapplications-dans-le-monde-dapres-dataai#:~:text=Au%201er%20trimestre%202022%2C%20les,dollars%20au%20premier%20trimestre%202022., https://www.blogdumoderateur.com/chiffres-cles-internet-reseaux-sociaux-france-2022/, https://www.leptidigital.fr/reseaux-sociaux/liste-reseaux-sociaux-14846/, https://www.proinfluent.com/youtube-chiffres-cles/, https://www.ecommerce-nation.fr/quest-ce-que-la-3d-secure-et-comment-est-ce-que-ca-marche/