LES NFT ET LE WEB 3.0.

LA TECHNOLOGIE DE LA

BLOCKCHAIN ET LA VALEUR

DES ACTIFS NUMÉRIQUES.

Est-ce que les jetons non fongibles sont une technologie d’avenir ? On se laisse volontiers à imaginer les NFT avec les technologies d’Intelligence Artificielle, de Machine Learning et Deep Learning. Il est clair que les NFT suscitent actuellement un grand intérêt et qu’ils présentent plusieurs avantages potentiels. Cependant, cette technologie n’en est qu’à ses débuts et il reste de nombreux défis à relever.

 

Les NFT et le web 3.0, qu’est-ce qu’un NFT ?

NFT signifie Jeton non Fongible.

Non Fongible veut dire que c’est unique et non remplaçable ni substituable. Il signifie essentiellement que quelque chose est seulement interchangeable.

Les NFT non-fungible tokens ou jetons non fongibles en français sont quant à eux des certificats d’authenticité et de propriété infalsifiables, basés sur la technologie des chaînes de blocs blockchain, la même que celle qui authentifie les transactions d’échanges de cryptomonnaies.

Qu’est-ce qu’un actif fongible ?

Par exemple, un Bitcoin est fongible et divisible. Par conséquent on peut échanger un bitcoin contre un autre bitcoin. Les Crypto-monnaies sont des tokens divisibles donc disponibles en petite unité. Ainsi, on peut détenir 40% d’un bitcoin. De même en économie réelle, l’argent est un actif fongible. Il s’échange donc facilement. Un billet de 10€ contre 2 billets de 5€ sans perte de gain ni de valeur. D’ailleurs, l’or et les actions sont également des actifs fongibles. Et il n’y a aucune limite à leur offre de valeur. On peut de fait les utiliser pour des paiements ou pour stocker de la valeur.

Les NFT et le web 3.0, qu’est-ce qu’un actif non fongible ?

Par contre, une œuvre d’art NFT est un token non fongible. Donc, il n’est pas possible de l’échanger contre une autre œuvre d’art. Un actif non fongible est une pièce unique. On le stocke sur un grand livre numérique, la Blockchain. Ainsi chaque jeton non fongible agit comme un certificat d’authenticité. Par ailleurs, on ne peut pas le modifier, ni l’ajuster, ni le voler. Car les principes fondamentaux de la cryptographie rendent la Blockchain unique.

Actif numérique, Digital Asset.

Un actif numérique est tout ce qui existe dans un format numérique et qui a un droit d’utilisation. En l’occurrence le droit de copier, de dupliquer, de reproduire, de modifier et d’utiliser autrement. Ainsi, les documents, les contenus audiovisuels, les images et les autres données numériques similaires sont des actifs numériques.

Les NFT et le web 3.0, quelques rappels sur la Blockchain.

La Blockchain est un type de base de données électronique pair à pair. Une série de blocks de données reliés entre eux. Et cette chaîne de blocs crée un grand livre numérique qui stocke l’activité et les informations au sein de la chaîne. En sustance, les sauvegardes de ce grand livre se trouvent sur des milliers de serveurs différents dans le monde entier. Ainsi, n’importe qui sur le réseau peut voir et vérifier les entrées de tous les autres. D’ailleurs d’après IBM, la Blockchain est un grand livre partagé et immuable; permanent et inaltérable, qui facilite le processus d’enregistrement des transactions et de suivi des actifs.

Fonctionnement des NFT sur la Blockchain.

Les NFT dépendent de la technologie de la Blockchain. La plupart des NFT font partie de la Blockchain Ethereum. Et l’Ethereum est une cryptomonnaie comme le Bitcoin ou le Dogecoin. Par ailleurs la Blockchain est une technologie de stockage d’informations décentralisée, transparente et sure.

Les NFT et le web 3.0, l’émergence des NFT.

Les jetons non fongibles sont une évolution des cryptomonnaies. Car les NFT sont la forme digitale d’un élément hors ligne ce qui est une révolution.

La valeur des NFT.

Un jeton non fongible, NFT est avant tout un certificat de propriété d’un actif numérique. Il a de la valeur parce que c’est justement un actif que l’on peut collectionner. Par ailleurs les affects jouent énormément au moment de son acquisition.

Les NFT et le web 3.0, acheteur de NFT.

On peut investir sur les NFT. Ils sont d’ailleurs source de spéculation.

Vendeur de NFT.

Les NFT sont une innovation disruptive sur le marché des œuvres d’arts. De ce fait, les artistes d’aujourd’hui peuvent monétiser leurs œuvres par des NFT. Donc chaque artiste a la possibilité de percevoir des commissions sur les reventes digitales des ses œuvres.

C’est aussi un bon support promotionnel pour les artistes. Par exemple, Nyla Hayes qui a uniquement 12 ans se fait connaître avec ses oeuvres Long Neckie Ladies ou encore Benyamin Ahmed qui remporte et empoche 340.000 euros avec ses images numériques de baleines.

Les NFT et le web 3.0, les avantages des NFT.
  • Les NFT donnent aux créatifs la propriété de leurs actifs numériques. Lorsque les créateurs de contenu créent un actif numérique, un NFT leur permet non seulement de faire preuve d’authenticité, mais aussi de tirer profit de leur travail.
  • La particularité de ce type d’actif numérique est son unicité donc il peut être collectionné. Or bon nombre de personnes apprécient l’excitation que procure la collection d’un objet unique ou rare. Les NFT répondent à cette demande. Et ils confèrent une légitimité supplémentaire aux contenus à collectionner, notamment sous la forme d’actifs numériques.
  • Ils sont immuables. Les jetons non fongibles se basent sur la Blockchain. Par conséquent on ne peut pas les modifier, ni les effacer ou remplacer. Ainsi pour prouver l’origine ou l’authenticité d’un contenu numérique, la qualité des NFT s’avère précieuse.
  • En plus les NFT peuvent inclure des contrats intelligents. Les contrats intelligents sont une autre caractéristique de la technologie Blockchain. À savoir, ils peuvent stocker des instructions qui s’exécutent lorsque le contrat remplit et atteint certaines conditions. Ainsi, un NFT qui se dote d’un contrat intelligent donne aux créateurs de contenus un pourcentage du bénéfice lorsque le NFT se vend dans le futur.
Les inconvénients des NFT.

De toute évidence, les NFT ne dérogent pas au paradigme des nouvelles technologies. Car rien ne certifie son enracinement et sa pérennité dans les habitudes de consommation de nos sociétés futures.

  • Les NFT sont sur un marché spéculatif. Donc on s’interroge sur sa réelle valeur spéculative. Est-ce qu’il s’agit-il d’un investissement sur le long terme ? Ou est-ce tout simplement une mode passagère ? Rien n’est sûr. Car à ce jour la qualité émotionnelle des NFT est leur seule valeur spéculative.
  • D’une part, ce n’est pas parce qu’on possède le NFT d’un actif numérique que des copies de celui-ci n’existent pas. Bien évidemment cette possession est un gage de l’authenticité du bien. Cependant, on ne contrôle pas ce même bien. Car les œuvres d’art numérique se copient et se collent, les vidéos se publient sur divers sites internet etc.
  • D’autre part, on est tous plus ou moins conscients de l’impact environnemental des cryptomonnaies basées sur la Blockchain, comme l’Ether ou le Bitcoin. On peut se demander jusqu’à preuve du contraire si ce type d’actif est durable. Car, tout évolue et change bien vite.
  • Et bien que la technologie qui porte les NFT soit relativement sûre, de nombreux échanges et plateformes ne le sont pas. Ainsi, plusieurs cas de vol de NFT se signalent ci et là après des failles de cybersécurité.
Les NFT et le web 3.0, les premiers domaines d’intervention des NFT.
  • L’art numérique,
  • les jeux vidéos : Axie Infinity est un jeu vidéo qui inclue des NFT,
  • la musique
  • l’Ethereum
  • la finance
  • le sport
  • le Fashion et le luxe : Louis Vuitton veut pouvoir utiliser les NFT pour stopper sa contre-façon…
Quelques plateformes NFT.

Listes non exhaustive de plateformes pour le marché NFT :

  •  OpenSEA
  •  NFTically
  • MetaMask
  • Rarible
Les NFT et le web 3.0, exemples de ventes de NFT.

L’art est un bon champ d’application des NFT. Ainsi en février 2021, l’artiste numérique Beeple vend le NFT de son œuvre Everydays-The First 5.000 Days par l’intermédiaire de la maison d’enchères Christie’s. Montant de la transaction, 69,3 millions de dollars.

  • Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, vend le NFT de son premier Tweet à 2,9 millions de dollars.
  • Un bébé mord le doigt de son frère. Sa vidéo Charlie m’a mordu accumule plus de 800 millions de vues sur YouTube. Et le NFT de la vidéo se vend pour environ 700 000€.
  • Une première pour un artiste de l’Hexagone. Le rapper français Booba lance du 03 au 08 novembre 2021 pour la sortie de son titre TN , un NFT comprenant cinq cartes numériques, un accès en avant première au clip et un tirage au sort pour gagner un accès VIP à son concert au stade de France le 03 septembre 2022. Bilan, plus de 564.000€ de vente.
  • Le NFT du GIF coloré Nyan Cat se vend pour 561 000 dollars.
Exemples de champ d’application des NFT.
  • Billets de match. La création de billets d’événementiels sur la base de jetons non fongibles trace la vie du billet. À savoir les éventuels échanges, revente, vols ou contrefaçons. Car le billet est définitivement unique sur la Blockchain.
  • Mode. De même ici, le jeton non fongible atteste de l’authenticité du produit. Par ailleurs, les NFT peuvent intervenir dans la traçabilité des produits depuis le fabricant jusqu’au retailer. Et ainsi œuvrer pour une mode beaucoup plus éthique. Adidas annonce sa première collection assortie de NFT tandis que Nike rachète RTFKT une start-up de mode numérique.
  • Objets de collection. Les collectionneurs peuvent désormais laisser libre court à leur passion. Car avec les NFT, les objets qu’ils chinent en ligne sont sûrs et authentiques.
  • Jeux vidéo. Aussi bien par pur plaisir que par un réel besoin de plus de compétitivité, les gamers peuvent posséder des objets uniques dans un jeu grâce aux NFT. D’ailleurs ces jetons numériques sont de potentielles ressources pour l’écosystème du jeu.
Les NFT et le web 3.0, les marques se positionnent dans le web 3.0.

La maison de couture italienne de luxe Dolce Gabbana annonce vouloir fédérer une communauté NFT DGFamily autour de son web 3.0. En septembre 2021, Domenico Dolce et Stefano Gabbana imaginent une première collection NFT Collezione Genesi qui remporte un réel et vif succès auprès des consommateurs. Elle génère en outre plus de 5,65 millions de dollars de recettes. De quoi conforter la griffe dans cette orientation stratégique. Ainsi Dolce Gabbana envisage de nouvelles collaborations avec UNXD. C’est la marketplace spécialisée qui assure la commercialisation de la NFT Collezione Genesie.

Les NFT à la conquête des musées.

Après le monde de l’art, du luxe et du sport, les musées succombent aux NFT. La galerie des Offices à Florence, l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, le Belvédère à Vienne sont déjà dans le sillage des NFT. Désormais le British Museum répond à l’appel avec des aquarelles du peintre britannique William Turner et des éditions super rares. De quoi essayer de pallier aux 97% de chute de revenus entre 2020 et mars 2021.

Les NFT et le web 3.0, les NFT et le métavers.

Le métavers The Sandbox est au cœur de toutes les attentions. Car c’est un monde virtuel où tout tourne autour de la Blockchain, des NFT et de l’immobilier virtuel. D’ailleurs, de nombreuses marques, enseignes et célébrités possèdent déjà leurs “parcelles” virtuelles. Car, de plus en plus d’entreprises perçoivent ce concept comme l’avenir du Web. Le web 3.0.