LA DATA DANS

L’ENVOLÉE DES

PAPILLONS

DE NUIT

MODE & TEXTILE

Selon le rapport AI in fashion de Markets & Markets, le marché de l’intelligence artificielle dédiée à la mode va passer de 228 millions à 1,260 milliards de dollars en 2024. Et les robots Sewbots de la startup américaine Softwear Automation, peuvent à terme produire 23 millions de tee-shirts par an.

La mode ?! C’est un mélange de goûts, de valeurs, de tendances sociétales et d’authenticité. Elle n’échappe donc pas à l’ère du digital.

Les accessoires de mode, les gadgets, la matière évolutive, la collecte de données, l’ultra-personnalisation etc. sont des axes d’exploitation optimale.

La data dans la mode : distribution et retail.

Bien entendu, au-delà des innovations, l’IA optimise l’expérience digitale des utilisateurs en améliorant les plateformes e-commerce en ergonomie, en temps de chargement… et par conséquent en augmentant le nombre de clics… L’acte d’achat est donc optimisé, même pour les personnes encore peu familiarisées au digital.

Autant, les incessantes innovations technologiques de ces dernières années donnent pour autant, l’opportunité :

de répondre aux attentes de plus en plus exigeantes en matière d’expérience client,

de concevoir des produits ultra-personnalisés et d’optimiser l’intelligence des données.

Les champs d’applications de l’ IA dans le secteur de la mode sont divers, sur un marché plutôt segmenté:

assistant virtuel, recherche et découverte de produits, conception créative et prévisions de tendances, gestion de la relation client, etc.

La recommandation de produits est également un domaine prioritaire pour de nombreux acteurs de l’industrie.

Les apports direct dans le secteur de la mode.

Progressivement l’Intelligence Artificielle s’impose dans le secteur de la mode. Force est de constater qu’elle favorise expressément l’émergence de nouvelles solutions technologiques inédites. Elles améliorent directement la chaîne de valeurs de la mode.

L’intégration et l’implémentation de l’IA dans la mode jouent un rôle décisif sur les ventes, le marketing et les objectifs centrés sur le client. Les rapports montrent que les premiers utilisateurs de l’IA n’hésitent pas à

mentionner l’amélioration de l’expérience client et la croissance décente des revenus des entreprises.

La data dans l’optimisation du ressenti de l’internaute.

L’introduction de l’IA dans le secteur de la distribution et du retail participe grandement au bon suivi des stocks et à une meilleur appréhension des préférences des consommateurs. Ainsi pour optimiser l’expérience client des consommateurs, nous pouvons par exemple optimiser la gestion des stocks et des réapprovisionnements via l’IA.

La révolution phygitale dans le textile : les mannequins-robots.

Sur les plateformes de vente en ligne, les problèmes de taille des vêtements représentent le 1/3 des retours de vêtements. À juste titre, l’entreprise Euveka développe des mannequins robots évolutifs comprenant un algorithme unique de variation morphologique. Cette technologie phygitale, un savant mélange du physique et du digital est un outil collaboratif. Il facilite ainsi la communication entre tous les acteurs et optimise intégralement l’ensemble des processus de l’industrie textile : gain de temps, contrôle qualité, précision, collecte de données morphologiques, travail à distance. C’est énorme, car la mode représente 10% des émissions carbones mondiales. Résoudre cette problématique avec toute ou partie de cette solution, revient à engager assurément l’industrie textile dans sa transition écologique et numérique.

La data dans la taille des vêtements.

La startup Euveka est pionnière dans son domaine et reçoit des subventions du gouvernement français dans le cadre du plan de relance des industries. Aujourd’hui, les plus grands leaders de l’industrie textile utilisent sa solution partout dans le monde. Cette solution s’adapte d’autre part au retail (e-commerce et boutique), créant ainsi un perfect match entre le client et le vêtement. Recommandation précise du vêtement grâce à la collecte et l’analyse des morpho-données. Photoshooting en 360° dans toutes les tailles, essayages à distance… Les mannequins robots d’Euveka instaurent une nouvelle expérience pour les clients.

En aidant les industriels à mieux produire et aux marques à recommander au plus près leurs vêtements, on réduit drastiquement les taux de retours et invendus tout en maximisant les ventes, dans toutes les tailles, déclare Audrey-Laure Bergenthal, fondatrice d’Euveka.

La révolution des Sewbots.

D’autre part, c’est aujourd’hui possible de fabriquer des vêtements sans aucune intervention humaine. En effet une technique de la polymérisation résout le problème de la matière du tissu trop souple, donc difficilement manipulable par les machines. L’automatisation de la confection est affective.

Déjà en 2016, Adidas crée l’évènement en lançant sur le marché sa première ligne de chaussures fabriquées

exclusivement par des robots.

Dans les ateliers de Waixo en Biscaye (Espagne) les machines à coudre cohabitent de façon naturelle avec des imprimantes et des écrans d’ordinateurs depuis un certains temps déjà. L’entreprise affirme que la technologie est le gage d’une industrie plus rapide, meilleur marché et surtout plus personnalisée.

Vous n’imaginez pas la quantité de tissu qui est gaspillée lorsqu’on travaille à la main. En procédant à la découpe par ordinateur, on gagne jusqu’à 10%, souligne Adolfo Muguerza, PDG des ateliers de Waixo.

Et au créateur Gerard Rubio de concluire, la fabrication digitale représente une grande opportunité pour la production locale. Je crois qu’il est possible de voir comment la manufacture revient peu à peu vers l’Europe.

La Data_Dress : la data à fleur de peau.

Google & H&M lancent la Data_Dress. Ce projet a pour but d’offrir à chaque femme à travers le monde l’opportunité de commander une robe qui reflète totalement son mode de vie. Or, il ne s’agit pas seulement de l’esthétique des créations. Il est évidemment aussi question de l’ergonomie et de la qualité des matériaux.

330 robots Sewbots pour produire 23 millions de tee-shirts par an.

De l’autre côté de l’Atlantique, la startup américaine Softwear Automation développe une machine capable de faufiler aussi bien une serviette de bain qu’une paire de pantalons de façon totalement autonome. Effectivement, la sewbots Lowry tient son talent dans l’incorporation d’une caméra permettant à la machine de prendre des photos pendant la couture. Elle peut ainsi mieux maîtriser ses mouvements.

D’après un article de Marie de Vergès, du Monde Économie, le site de Little Rocks avec ses 330 robots Sewbots, pourrait à terme produire 23 millions de tee-shirts par an.

De surcroît, la startup Softwear Automation affirme qu’il reviendra moins cher dans un avenir très proche, d’investir dans la technologie de pointe que dans la main-d’œuvre humaine, même aux salaires les plus bas de la planète.

Les assistants virtuels et les recommandations de produits se généralisent.

Pour répondre rapidement à des clients de plus en plus impatients et exigeants, le détaillant de produits textiles recourt à l’IA. Il peut alors mieux appréhender et comprendre les besoins de sa clientèle. Avec promptitude et empathie, il répond au bon moment aux requêtes pour une meilleure expérience et satisfaction client.

La puissance de la data dans l’expérience client.

Enfin, de nombreuses marques de mode utilisent le chatbot pour améliorer l’expérience client. Un exemple parmi d’autres : le chatbot Facebook Messenger de Tommy Hilfiger offre aux consommateurs une expérience d’achat sur-mesure.

En outre, la tendance est claire et on ne peut plus nette. Les marques sur-mesures adoptent et intègrent la solution de l’intelligence artificielle dans leur stratégie de vente et de marketing. Sephora, Amazon, Target, Asos, Stitch Fix, Olay sont des clients patentés de l’IA.

Les innovations répondent à l’adoption et à l’implémentation de l’IA à la mode.

La start-up française Wair développe le foulard connecté anti-pollution. Il permet, à la fois de se protéger des polluants présents dans l’air en filtrant toutes les particules au-dessus de 0,1 micromètre. Il permet également, grâce à une application, de connaître le taux de pollution et de trouver le parcours le moins pollué. Et le cas échéant, le client peut alors porter le foulard sur le nez.

La veste Levi’s connectée au smartphone permet de contrôler certaines applications. Le manteau de la startup Omius Tech ajuste automatiquement les températures en cas de changements météorologiques.

Le studio Fuseproject avec son invention Aura Powered Clothing aident les personnes seniors à se déplacer. Le vêtement intègre ainsi des capteurs corporels qui réagissent aux mouvements naturels du corps et ajoutent de la puissance musculaire à chaque geste.

Et la puissance de la data dans l’envol des papillons de nuit.

Le duo de créatrices Ezra et Tuba équipent leur robe intelligente Butterfly de la technologie Intel Edison. Une quarantaine de papillons bleus ornent la robe et certains peuvent s’envoler simultanément si quelqu’un s’approche trop près d’elle, comme effrayés par cette présence.

Ok de-MEDEIROS.

SOURCES : https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/l-ia-au-service-de-l-industrie-textile-et-de-la-mode-807990.html, https://www.modeintextile.fr/2018-annee-lintelligence-artificielle/, https://www.vekia.fr/blog/intelligence-artificielle-transformer-retail/, https://www.modeintextile.fr/mode-intelligence-artificielle-inseparables/, https://www.kicklox.com/textiles-intelligents-la-technologie-a-meme-la-peau/, https://www.rsln.fr/fil/robots-industrie-textile/, https://www.innovant.fr/2017/06/16/mode-connectee-de-demain-deja/, https://start.lesechos.fr/innovations-startups/tech-futur/mode-connectee-quel-sera-notre-quotidien-en-2055-1175741, https://www.1min30.com/ecommerce/decouvrez-8-exemples-en-matiere-de-mode-connectee-76998, https://www.digitalcorner-wavestone.com/2017/04/mode-connectee-objets-de-mode/, https://lejournaldeleco.fr/euveka-des-mannequins-robots-evolutifs-connectes/#.YSZQMI4zbcc, https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/l-ia-au-service-de-l-industrie-textile-et-de-la-mode-807990.html , https://www.modeintextile.fr/2018-annee-lintelligence-artificielle/, https://www.vekia.fr/blog/intelligence-artificielle-transformer-retail/, https://www.modeintextile.fr/mode-intelligence-artificielle-inseparables/, https://www.kicklox.com/textiles-intelligents-la-technologie-a-meme-la-peau/, https://www.rsln.fr/fil/robots-industrie-textile/, https://www.equaltimes.org/maquilas-contre-robots-ou-seront-18177?lang=fr#.YSZTvo4zbcc , https://r3ilab.fr/industrie-4-0-les-robots-relocalisent-a-louest/ , https://fashionunited.fr/actualite/business/l-ia-dans-l-industrie-de-la-mode-devrait-croitre-de-plus-de-36-pour-cent-d-ici-2027/2020010222745, https://reshoring.eurofound.europa.eu/ , www.freepik.com”>Designed by Wannapik,