QUELQUES DONNÉES CLIENTS DU E-COMMERCE

EN FRANCE VOUS UTILISEZ

LE MOBILE ET VOUS

PAYEZ DIRECT COMPTANT

Selon le baromètre trimestriel de la Fevad, du 20 septembre 2022, le chiffre d’affaires du secteur du e-commerce gagne 3,3 milliards d’euros. Ainsi, au second trimestre 2022, l’e-commerce français progresse de 10% et enregistre 35,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Car, depuis le marketing de la crise sanitaire du Covid-19, le maillage entre les canaux de vente digitale et physique se renforce, se développe et s’affermit. Ainsi, émergent de nouvelles habitudes de consommation à savoir le clic & collect, le quick commerce, le drive auto etc. Voici donc un bref état des lieues du e-commerce et comment vous lancer sereinement dans les affaires.

Quelques données clients du e-commerce au premier trimestre 2022.

En effet, au premier trimestre 2022, vous avez +5% de transactions de plus qu’en 2021 selon la FEVAD, Fédération du e-commerce et de la vente à distance. Soit 527 millions de transactions. Ainsi, depuis son irruption, le commerce en ligne évolue sans cesse. Par conséquent, vous vous adaptez pour survivre et incarner vos nouveaux paradigmes. Bien évidemment, vous êtes à l’affût des dernières tendances en techniques de marketing digital et de e-commerce.

Les pure-players dominent le marché de la mode.

D’ailleurs, la mode est le 1er marché e-commerce en France. Dès lors, ce sont 49,2%, donc, 23.971.000 Français qui achètent au moins un article de mode en 2021. En réalité, vous réalisez vos achats le plus souvent sur Amazon, 42,4%, Vinted, 26,0%, Décathlon, 21%, Shein ou encore Kiabi.

Quelques données clients des secteurs d’activité du e-commerce.

De même, les secteurs de la BeautéSanté fonctionnent très bien dans le digital. Avec de prestigieux acteurs comme Yves Rocher, Amazon, Sephora, Nocibé ou Marionnaud etc. D’ailleurs, les produits culturels font prospérer des sites e-commerce. À savoir, Amazon, Fnac, Cultura ou Espace Culturel d’E.Leclerc, Micromania ou Auchan etc. Et sans être exhaustif, l’alimentation, les articles de sport, les jeux et les jouets, le tourisme, les plateformes de réservation hôtelière et les banques sont aujourd’hui, des produits de consommation courante sur le web.

Répondre aux nouvelles attentes des consommateurs.

En effet, en 2022, pour les entrepreneurs du digital, en l’occurrence ceux du e-commerce, les défis sont nombreux. Ainsi, vous saisissez toutes les occasions pour innover sur l’expérience client, les services financiers, la personnalisation, les commerces des produits de seconde main, la livraison verte etc.

Quelques données clients et chatbots nouvelle génération du e-commerce.

Cependant, pour répondre efficacement aux nouvelles exigences des consommateurs, vous introduisez des chatbots. Car, ce sont de véritables agents conversationnels. En réalité, vos chatbots vendent directement vos produits et services à vos clients via des discussions digitales, accessibles, rapides, efficaces et engageantes. De même, vous appliquez des logiciels d’automatisation des processus de ventes pour satisfaire les besoins de vos clients.

Quelques données d’expérience clients du e-commerce.

Il y a une vraie corrélation entre taux de conversion et parcours court : c’est simple, rapide et fiable. Lorsqu’ils achètent, les utilisateurs aiment approfondir leur recherche pour s’assurer de leurs choix. Il est important de leur fournir toutes les informations essentielles dès le départ, pour écourter au maximum leur parcours, et ainsi diminuer le risque d’erreurs et d’abandons. Pierre Casanova, Chief revenue Officer chez Contentsquare.

17 minutes et 11 secondes pour convertir.

Effectivement, cette étude de Contentsquare montre qu’en moyenne, vos clients consacrent 17 minutes et 11 secondes à leur acte de conversion. Ainsi, ils consultent 22 pages de votre site web lorsqu’ils y atterrissent pour acheter. Ce qui représente aussi une augmentation de 348% en termes de pourcentage dans sa démarche de recherche d’informations.

Quelques données de relations clients stables et durables du e-commerce.

Par conséquent, permettre à vos clients de vivre la même expérience d’achat aussi bien dans le digital qu’en boutique, les engagent. Alors s’enchaînent des innovations technologiques. De même, les techniques de marketing digital et les infrastructures logistiques se développent en continu. Ainsi, vous créez et améliorez votre capital confiance avec vos clients. Au final, vous bâtissez une relation stable et durable avec votre clientèle.

L’état du e-commerce en France.

Toutefois, le e-commerce en France en 2021 représente 129,1 milliards d’, soit une progression de +15,1% par rapport à 2020 et +24,9% par rapport 2019. D’ailleurs, c’est l’impact du commerce de proximité chez les Français qui porte allègrement cette progression. Néanmoins, le e-commerce ne pèse que 14,1% du commerce de détail en 2021.

Quelques données clients du e-commerce Français.

Avant de vous lancer définitivement dans le e-commerce, vous devez savoir que 80,3% des Français sont clients des e-commerces. De même que 82,7% des Parisiens. De plus, les exigences climatiques orientent les consommateurs vers une consommation locale. Et redorent ainsi, le commerce de proximité.

Le Made In France.

Or, les progrès de l’Intelligence Artificielle, IA, brisent de plus en plus les barrières de la traçabilité des produits. Donc, plus rien ne s’oppose concrètement aux besoins de recherches et d’informations des consommateurs du web. D’ailleurs, 66% des e-acheteurs privilégient le Made In France. Et 56% de vos clients sont prêts à payer plus cher, un produit Made In France.

Quelques données mobile first clients du e-commerce.

De nos jours, les internautes utilisent leur smartphone pour se former, s’informer, travailler, se divertir et pour consommer. Plus clairement, 53,3% de vos clients achètent via leur mobile. Soit 22,3 millions de Français. Vous optimisez donc votre site web pour le mobile afin de fluidifier la relation avec vos prospects et clients. De fait, les ventes globales de produits et services sur mobile augmentent de 14% au 1er trimestre 2022. Et bénéficient alors de la reprise des ventes de voyage.

Les générations clientes des e-commerces.

De même, le constat est clair depuis la crise du Covid-19. Et les chiffres l’attestent. Plus de 90% des consommateurs du web ont entre 25 et 49 ans. Et ce n’est pas fini, car plus de 80% des clients des e-commerces ont plus de 50 ans. Et, plus de 70% des 65 ans et plus réalisent des achats dans le digital. Ainsi, l’e-commerce gagne du terrain.

Quelques données clients et RSE du e-commerce.

À juste titre, le développement et la réussite de vos e-commerces s’accompagnent aussi de responsabilités. Ainsi, la RSE, la Responsabilité Sociétale des Entreprises fait partie des critères d’engagement et de conversion des e-acheteurs et des consomme acteurs. Par conséquent, vos e-commerces s’adaptent. Et vous êtes 56% à proposer des emballages écoresponsable en livraison. D’autre part, 67% de vos clients se font livrer leurs produits pour éviter de se déplacer en voiture.

La seconde main dans les boutiques e-commerce.

En effet, le marché de la seconde main est en plein boom. Ainsi, plus de 80% de vos clients achètent des produits reconditionnés ou de seconde main. Par conséquent, cette tendance vient répondre aux aspirations de vos utilisateurs vers le zéro déchet. De même, vos clients aspirent à une économie beaucoup plus circulaire. C’est donc sans surprise que le site internet Vinted a du succès par exemple. Car, ses membres passent de 23 millions à 37 millions, de 2019 à 2021.

Quelques données clients fintech du e-commerce.

Par ailleurs, 85% des Européens achètent des produits de seconde main. Enfin, selon une étude de la fintech Tripartie, la seconde main pèse 7 milliards d’euros en France. Et, 7 personnes sur 10 achètent des vêtements d’occasion quand une personne sur cinq vend son téléphone.

Le paiement par cartes bancaires.

Déjà en 2019, la valeur des transactions financières par carte bancaire atteignent 608,8 milliards d’euros. Aujourd’hui, 77% des acheteurs préfèrent le paiement par cartes bancaires en une fois. D’ailleurs, des moyens alternatifs de paiement se développent. Vous avez par exemple, le portefeuille électronique, les cartes cadeaux et les virements, le paiement mobile et le paiement en cryptomonnaie etc.

Quelques données clients indispensables du e-commerce.

Ensuite, pour vous lancer définitivement dans le e-commerce, vous rédigez quelques documents et remplissez certaines formalités.

Votre SIRET.

Effectivement, votre immatriculation au Registre du commerce et des sociétés, RCS, suit le choix de votre statut juridique. D’ailleurs, cette formalité administrative est absolument obligatoire. Ainsi, vous attestez l’existence légale de votre entreprise commerciale et ou artisanale.

Quelques données clients et l’extrait KBIS de votre e-commerce.

Enfin, avec ce document, vous tenez dans vos mains, la carte d’identité de votre entreprise. Donc, ce document renferme l’identité de votre société. À savoir sa raison sociale, sa dénomination ou encore son nom. Ensuite viennent l’adresse, la date de création, le site web et la nature de votre activité. Vous pouvez alors spécifier la raison d’être de votre entreprise.

Cas d’utilisation de votre extrait KBIS.

Au final, vous comprenez clairement et définissez explicitement la mission de votre entreprise. D’ailleurs, vous avez besoin de votre extrait KBIS pour,

  • ouvrir votre compte bancaire professionnel,
  • acheter du matériel professionnel,
  • vous porter candidat à des appels d’offres publics.
Quelques données clients et mentions légales du e-commerce.

De même, vous affichez obligatoirement vos mentions légales sur votre site internet. D’ailleurs, les utilisateurs de votre site doivent avoir un accès facile et rapide à vos mentions légales. Pour terminer cette phase de la création de votre entreprise, vous documentez vos mentions légales.

Les informations de vos mentions légales.
  • En tant qu’entrepreneur individuel, vos nom, prénom et adresse.

  • Pour votre entreprise, sa dénomination sociale, sa forme juridique, son adresse social et son capital social.

  • Votre numéro d’inscription au RCS.

  • Votre numéro d’identification à la TVA.

  • Les coordonnées de l’hébergeur du site web.

  • Vos conditions générales de vente, CGV.

  • Le nom du Directeur de publication et du propriétaire du site web.

Quelques données clients du e-commerce et vos conditions générales de vente, CGV.

Afin de sécuriser vos relations commerciales, vos Conditions générales de vente apparaissent obligatoirement sur votre site web. Car, vos Conditions générales de vente sont le contrat commercial qui vous lie à vos clients. Par conséquent, ces documents sont incontournables.

Les mentions de vos CGV.

Enfin, vous mentionnez dans vos CGV,

  • votre barème des prix unitaires,

  • les réductions commerciales, avec les conditions pour obtenir des RRR, rabais, ristournes et remises,

  • vos conditions de règlement, c’est- à- dire les moyens de paiement que vous mettez à la disposition des clients.

Quelques données clients dans politique de confidentialité de votre e-commerce.

Ainsi, votre politique de confidentialité dresse les modalités de traitement des données personnelles des internautes dans le cadre de votre relation commerciale. Vous y révélez donc, la façon dont vous collectez, classez, traitez et supprimez les données. Par ailleurs, votre politique de confidentialité est conforme au Règlement général de la protection des données, RGPD.

Le Règlement général de la protection des données, RGPD.

Toutefois, depuis 2018, le RGPD encadre le traitement des informations des utilisateurs et renforce le droit des consommateurs au sein de l’Union Européenne. Dès lors, tout internaute européen peut vérifier la sécurité de ses données sensibles et connaître les raisons de la collecte de ses informations.

Quelques données clients du e-commerce, votre carte de confidentialité.
  • Le genre de données personnelles que vous collectez.
  • La manière avec laquelle vous les collectez.
  • L’objectif de la collecte.
  • Les coordonnées de votre entreprise et de votre responsable du traitement de données.
  • La durée de conservation des données.
  • Les droits des utilisateurs et la procédure à suivre dans le cadre des réclamations ou des demandes de suppression de données personnelles.
Votre politique des cookies.

Enfin, vous avertissez impérativement vos utilisateurs de l’utilisation de cookies et traceurs. Sinon, votre déclaration est claire, précise et simple. Souvent, vous la matérialisez sous la forme d’un bandeau ou d’un pop-up qui s’affiche à l’arrivée des internautes sur votre site web. Donc, elle contient les données utiles à la transaction, la raison de la collecte et sa destination. Alors, votre politique de cookies autorise vos utilisateurs à refuser le traçage ou le suivi. Néanmoins, le consentement reste valide 13 mois.

Komla Enyonam de-MEDEIROS.

Sources :

https://www.fevad.com/classement-fevad-2022-des-sites-e-commerce-en-nombre-de-clients/, https://siecledigital.fr/2022/09/19/e-commerce-documents-indispensables-se-lancer/, https://www.fevad.com/bilan-e-commerce-au-1er-trimestre-2022-un-chiffre-daffaires-en-hausse-de-12/, https://www.fevad.com/les-chiffres-cles-du-e-commerce-2022-la-fevad-publie-son-rapport-annuel-sur-letat-du-marche/, https://www.snacking.fr/actualites/6182-e-commerce-France-2022-chiffres-clefs-restaurateur-moderne-rapport-fevad/, https://www.blogdumoderateur.com/chiffres-cles-e-commerce-2022-taux-conversion-panier-moyen-pages-vues-session/, https://siecledigital.fr/2022/09/06/le-secteur-de-le-commerce-chinois-en-difficulte/, https://www.fevad.com/le-e-commerce-europeen-poursuit-sa-croissance-mais-de-nouveaux-defis-mondiaux-se-presentent/, https://www.fevad.com/enquete-sur-le-moral-des-e-commercants-francais-en-2022/, https://www.blogdumoderateur.com/e-commerce-chiffres-cles-live-shopping-2022/, https://siecledigital.fr/2022/08/01/futur-e-commerce-grandes-tendances-demain/, https://www.lindependant.fr/2022/06/02/e-commerce-pourquoi-les-ventes-en-ligne-ont-elles-chute-de-15-en-un-an-10334398.php, https://www.la-croix.com/Economie/High-tech-vetements-Le-commerce-met-seconde-main-2022-09-02-1201231320, https://paperjam.lu/article/defis-e-commerce-en-2022, https://www.frenchweb.fr/tendances-e-commerce-comment-repondre-aux-nouvelles-attentes-des-consommateurs/433263, https://www.webmarketing-com.com/2022/07/21/1703841-4-nouvelles-fonctionnalites-e-commerce-pinterest, https://www.leconomiste.com/flash-infos/e-commerce-6-3-millions-d-operations-au-t1-2022, https://www.cnetfrance.fr/news/comment-tiktok-entend-toujours-developper-le-e-commerce-social-39945278.htm, https://www.fevad.com/reduire-limpact-environnemental-du-commerce-en-ligne-18-nouvelles-entreprises-signent-la-charte-dengagements-avec-le-gouvernement-et-la-federation-du-e-commerce-et-de-la-vente-a-di/, https://www.webmarketing-com.com/2022/07/12/1703523-e-commerce-outil-trouver-produit-gagnant-dropshipping, https://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/1514659-l-e-commerce-francais-en-croissance-au-2e-trimestre-mais/, https://www.ladepeche.fr/2022/01/13/en-pleine-expansion-le-marche-de-la-seconde-main-en-europe-est-estime-a-86-milliards-deuros-10043585.php, https://fr.statista.com/themes/2760/les-moyens-de-paiement-en-france/#dossierKeyfigures, https://www.freepik.com/free-photo/3d-illustration-smartphone-with-store-screen-with-paper-bags-shop-online-concept_12740332.htm#query=e-commerce&position=32&from_view=search – by mego-studio