MARQUES ET COMMERCE SOCIAL.

LE LIVE SHOPPING SUR

LES RÉSEAUX SOCIAUX.

Les Millennials font miroiter un pactole mirobolant aux commerçants présents sur les réseaux sociaux, Facebook, Instagram, TikTok, Whatsapp, WeChat… d’ici 2025. Effectivement c’est par 2,5 qu’elle compte multiplier le commerce social portant ainsi le montant des transactions à 1200 milliards de dollars $. Car selon une étude d’Accenture, Why Shopping’s Set for a Social Revolution, depuis la crise pandémique de 2019, le live shopping devient une tendance de consommation certaine. Et les réseaux TikTok et ou Instagram confirment le rôle sans cesse croissant des influenceurs.

Marques et commerce social, les générations YZ.

Les générations Y et Z représentent 62% des achats via les réseaux sociaux. Et dans les projections, les Millennials dépenseront 401 milliards de dollars dans les commerces sur les réseaux sociaux en 2025 contre :

  • 359 milliards de dollars pour la génération Z,
  • 344 milliards de dollars pour la génération X
  • et 128 milliards de dollars pour les Boomers.

Et dans tous les cas, 64% des utilisateurs sur les réseaux sociaux revendiquent un achat sur une plate forme en 2021. Par conséquent avons nous déjà presque 2 milliards d’acheteurs en ligne dans le monde.

Les Internautes passent de plus en plus de temps sur les réseaux.

Par ailleurs dans le même rapport, le responsable mondial de l’industrie des logiciels et des plateformes chez Accenture, Robin Murdoch précise : L’augmentation constante du temps passé sur les réseaux sociaux reflète à quel point ces plateformes sont essentielles dans notre vie quotidienne. Ils remodèlent la façon dont les gens achètent et vendent, ce qui offre aux plateformes et aux marques de nouvelles opportunités d’expériences utilisateur et de sources de revenus.

Marques et commerce social.

Selon la société d’études Yougov, 1 Français sur 3 en 2021 achète au moins un produit via un réseau social. La tendance est même supérieure chez les Millénials et la génération Z encore plus jeune, 38%. Le social commerce ou social shopping est clairement indispensable à un achat omnicanal. Car une fois pour toute, le client est réellement roi ! Même si sa commande ou sa demande émane des réseaux sociaux, elle se traite aussi efficacement comme si le client se déplace au magasin.

La notoriété et l’image sont générateurs de revenus.

Avant tout propos, jusqu’en 2022 du moins, quelques caractéristiques des consommateurs de l’ancien monde persévèrent. À savoir, la confiance des consommateurs , leur loyauté et leur fidélité envers les différentes marques. En substance, les consommateurs des réseaux sociaux achètent des marques qu’ils connaissent déjà. Ainsi, même en ligne, 63% les internautes se rendent chez les mêmes commerçants. Et à l’identique de la situation qui prévaut dans le e-commerce, selon Accenture : La confiance est un problème qui prendra du temps à surmonter, mais les vendeurs qui se concentrent sur ces domaines seront mieux placés pour accroître leur part de marché.

Les réseaux sociaux comme ressource de découverte.

Cependant le tiers des internautes utilisent aussi ces plateformes pour se renseigner et découvrir de nouveaux produits. Ainsi, ils se donnent le temps nécessaire pour faire le tri, avant de les acheter en boutique ou sur un site de e-commerce. Or, ils se connectent en moyenne deux heures par jours aux réseaux sociaux et la consommation en ligne est nettement en hausse. En définitive le commerce social a le vent en poupe. Le commerce social est le fait d’acheter un produit ou un service via un réseau social. Les marques y sont de plus en plus présentes. Elles y développent les conditions propices et favorables à la rencontre avec les clients qui correspondent à leurs valeurs. Et bien évidemment l’objectif est de créer le dialogue et instaurer l’échange. C’est ainsi que ces nouvelles marques comptent monter en réputation, affirmer leur personnalité et fidéliser ce potentiel prospects.

Marques et commerce social.

Les réseaux sociaux ont leur place dans nos quotidiens. Et les marques développent des techniques pour se frayer des chemins et se donner de la visibilité dans nos espaces digitaux.

De plus avec les confinements de 20192021, de nouvelles marques émergent sur TikTok, en live and direct. Par ailleurs TikTok ou Douyin en Chine, c’est 800 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans le monde. Et les internautes du réseau social n’hésitent pas alors à participer à ces lives. Ils participent ainsi au développement de ces entreprises spécialisées dans la cosmétique et la bijouterie essentiellement. De fait, ces lives sont des vrais moments d’échanges, d’inter actions et de partage entre les différents porteurs de projets et les clients. Ils favorisent par ailleurs le développement du live shopping. C’est vrai que Tik Tok a cette capacité à créer du lien, finalement et d’inventer une forme de circuit court, en tout cas très direct avec le client. Emmanuelle Leneuf, fondatrice d’un media digital indépendant, le FlashTweet, sur Twitter.

Les réseaux sociaux pour créer des liens.

Les marques redoublent d’effort et font le nécessaire pour rentrer en contact avec leurs potentiels prospects sur les réseaux sociaux. Puis elles s’appuient sur les influenceurs pour convaincre et convertir les différents prospects en clients en créant des contenus de qualité. Les marques défendent des valeurs et impliquent les internautes dans leur fonctionnement. Par conséquent, inter agir avec chacune des identités adaptées à son univers est au cœur de ses préoccupations. Par ailleurs, Les réseaux sociaux s’intègrent de plus en plus dans une démarche e-commerce. Alors il faut exploiter l’ensemble des fonctionnalités shoppings pour booster ses ventes et sa communauté à l’aide de Facebook ads. Jordan Lapendry, consultant Social Ads chez Staenk. Car, l’univers du digital en lui-même, est en perpétuel mutation et toujours en mouvement.

Marques et commerce social, les réseaux sociaux attirent les budgets publicitaires.

En 2021, 492 milliards de dollars d’achats se réalisent sur Internet via les réseaux sociaux. Par ailleurs Facebook avec ses 2,8 Milliards d’ utilisateurs actifs par mois et Instagram sont les principaux sites qui drainent les investissements des marques. Car évidemment ces dernières y retrouvent leurs clients. Et peuvent ainsi répondre et satisfaire leurs nouvelles habitudes de shopping. Selon Emplifi, les responsables marketing des marques augmentent de 43% leurs budgets en publicité Facebook et Instagram par rapport à 2020. Et, les réseaux sociaux sont devenus un maillon essentiel de la vie des consommateurs. Les marques savent désormais qu’elles doivent être actives et investir leur budget publicitaire sur des plateformes comme Facebook, TikTok, Instagram et Whatsapp pour entretenir et nourrir leurs relations avec les clients.

Les réseaux sociaux implémentent les fonctionnalités adaptés.

La crise sanitaire accentue l’utilisation d’Internet pour passer commande en ligne. De plus en plus de commerces indépendants, malgré la main mise des grandes marques, se tournent vers les réseaux sociaux pour tenter d’attirer des clients. Ils misent aussi sur leur présence active sur les réseaux sociaux et ils y croient fermement. Car les réseaux sont en 2022 indispensables pour développer voire pérenniser toute entreprise. Et de toute évidence le commerce sur les réseaux sociaux s’identifie et s’affirme.

Instagram lance ainsi sa fonctionnalité shopping en 2018. De son côté le réseau TikTok teste depuis 2020 un bouton shop now. Et parallèlement Facebook France inaugure Facebook shop. Le réseau de Mark Zuckerberg permet alors aux marques d’ouvrir une boutique sur Facebook et Instagram.

Marques et commerce social, les pays émergents.

Avec des populations essentiellement jeunes, ces pays témoignent d’un dynamisme très intéressant pour les commerçants du web. Ainsi en Chine quasiment la moitié des produits de grande consommation se vend d’ors et déjà en ligne et sur des smartphones.Les réseaux sociaux prennent de fait de plus en plus de place dans ces échanges en se substituant et ou en servant de relais avec les e-commerces.

Marques et commerce social, les articles stars et les perspectives 2022- 2025.

Toutefois certains articles et produits se laissent facilement porter par ces vents du renouveau. Et à l’horizon 2025, ces produits vont montrer de très bonnes dynamiques. Ainsi, nous pouvons citer :

  • la mode avec 18% de croissance,
  • l’électronique avec 13%,
  • la décoration intérieure avec 7% etc.

Et selon le rapport Digital 2021 de Hootsuite et We Are Social, le secteur du commerce social vaut actuellement plus d’un demi-billion de dollars. En définitive, les live shopping explosent. Les influenceurs chinois écoulent en quelques heures de streaming d’énormes stocks de marchandises.

Fort de ces résultats, Facebook pendant l’été 2021, se fait son idée sur ce type de télé-achat sur sa plateforme. Cependant l’application Shein lance régulièrement des lives au cours de l’année. Sur Instagram, seuls les créateurs ou les marques qui ont une boutique en ligne peuvent pour le moment créer des live shopping. TikTok permet déjà d’utiliser Shopify comme service partenaire, et travaille sur une option d’achat intégrée comme c’est déjà le cas sur sa version Douyin.